Un berger allemand de 10 kilos est sauvé d'une mort certaine

Sam Arkey est membre de l’association Val's Pals GSD and Large Paw Rescue grâce à laquelle il sauve des vies d’animaux. Un jour, il reçoit un appel : on lui dit qu’un chien rachitique est en train de manger la carcasse d’un animal mort. Sam et son équipe vont sur place et marchent le long des rues mais ne le trouvent pas. Nous sommes en plein hiver, les températures sont glaciales et Sam et ses collègues commencent à avoir froid. En tout état de cause, ils décident, malheureux, d’abandonner les recherches. En repassant devant un tas de branches, ils découvrent finalement la chienne enroulée sur elle-même. Elle est si maigre qu’elle se confond avec les branches ! 

La pauvre toutoute est en fin de vie. Gelée, elle ne manifeste aucune peur quand les sauveteurs se présentent à elle. Ils essayent de lui passer une laisse autour du cou, mais elle ne bouge pas. Les sauveteurs l'extirpent donc des branches tant bien que mal, elle est raide de froid et de faim. Son état est terrible : en la prenant dans les bras, le sauveteur retire une feuille morte de sa joue, mais il lui décolle la peau avec, qui se met à saigner. La feuille gelée était collée à la peau à cause du froid ! Il est clair que la chienne n’aurait pas passé la nuit !

En arrivant au refuge, il a fallu la remettre d’aplomb tout en faisant attention d’éviter la mort par ré-alimentation ou en prenant fréquemment des analyses de sang pour vérifier son taux d’anémie. Elle est placée sous perfusion et nourrie par très petite quantité toutes les deux heures. On la pèse et on mesure son âge : ce berger allemand a deux ou trois ans, et pèse 10kg ! Un miracle qu’elle soit encore en vie. 

Sa remise en forme est un long chemin semé de doutes, plusieurs fois, elle se retrouve en état critique et les bénévoles pensent qu’elle ne va pas s’en sortir, mais toujours, la petite chienne prénommée Frannie se bat et survit. Elle recommence à s’alimenter normalement, ses poils repoussent, ses jours ne sont plus en danger. 

Sept mois après son sauvetage, Amy et Jill, un couple proche du refuge, décide de l’adopter. Ils donnent enfin à Frannie tout l’amour et l’attention qu’elle n’a jamais connus auparavant. On peut la voir, heureuse et débordante de vie, courir dans leur jardin à la poursuite de quelques jouets. Une belle transformation par rapport au squelette qu’elle était au début ! 

Sans ces gens qui acceptent de prendre soin des animaux des refuges, ceux-ci ne pourraient pas exister. Il est important que nous gardions à l'esprit que souvent, adopter un animal est synonyme de sauver une vie !

Commentaires

Également féroce