Un homme décédé est mis en scène à son propre enterrement

L’ambiance d’un enterrement est lourde et intense. La famille et les amis de ce jeune homme décédé se sont rassemblés à San Juan, à Porto Rico. Un invité très spécial est également attendu - il est assis dans le coin, dans une position décontractée, une cigarette à la main.

Youtube/My Chill

C’est le défunt lui-même ! Quelques jours plus tôt, Fernando de Jesus Diaz Beato, alors âgé de 26 ans, est assassiné de 15 coups de feu. Mais après cette tragédie, sa famille veut préserver la mémoire de ce qu’il était vraiment. C’est pourquoi ils décident de l’embaumer pour l’enterrement et de l’habiller avec ses vêtements préférés.

Youtube/My Chill

C’est ainsi qu’il se retrouve sur sa chaise favorite, là où il avait l’habitude de s’assoir pour fumer une cigarette. Même ses yeux ont été laissés ouverts pour la cérémonie afin qu’il puisse “voir“ combien il était important pour tous ses proches.

Youtube/My Chill

"C’est vraiment comme s’il était encore vivant," raconte l’une de ses soeurs, alors qu’elle tapote sa main dans un dernier geste d’adieu. Pour les personnes de l’extérieur, ce “rituel“ peut sembler bizarre voire morbide, mais ce n’est pas la première fois que l’entrepreneur des pompes funèbres reçoit une demande de ce genre. Là-bas, c’est un des processus “normal“ de deuil. De plus en plus de personnes choisissent de dire adieu à leurs proches comme ils les ont connus.

Youtube/My Chill

Vous pouvez retrouver cette histoire en visionnant cette vidéo (en anglais) :

Malheureusement, le meurtrier de Fernando n’a pas encore été attrapé, mais la police fait tout ce qu’elle peut en ce sens. Aussi, même si ça ne leur enlève en rien leur peine, sa famille et ses amis peuvent dire au revoir au “vrai Fernando“.

Commentaires

Également féroce