Un bébé né sans intestin est sauvé par l'amour de sa mère

Evelyn et Thomas Westenholz, originaires de Mottingham, au sud-est de Londres, sont fous amoureux et rêvent de devenir parents. Leur souhait se réalise quand Evelyn tombe enceinte d’un petit garçon, ils sont tous les deux impatients de rencontrer leur bébé. Mais quand Tuffel naît en janvier 2012, le cauchemar commence.

Vimeo/ThomasWestenholz

Evelyn accouche et en regardant son bébé, elle a un choc. Elle s’en souvient comme si c’était hier : "Il y avait un genre de trou noir dans le ventre de mon bébé." Les docteurs font des examens complets et le verdict tombe, telle une épée qui vient décapiter leur bonheur encore tout neuf.

Tuffel a une maladie rare, le syndrome du grêle court, en d’autres termes, son intestin est inexistant et le pauvre petit est donc incapable de manger ou de digérer la moindre nourriture.

Vimeo/ThomasWestenholz

Devant un cas aussi extrême, les médecins, bien que bienveillants mais rationnels, estiment que Tuffel ne vivra pas plus d’une semaine. Le nourrisson est opéré pour retirer tout l’intestin endommagé. Une fois l’opération terminée, il ne reste plus rien. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Thomas s’effondre et il est paralysé par la souffrance. Evelyn souffre le martyre aussi, mais elle va vivre cette épreuve différemment. 

Bouleversée par l’horrible nouvelle, elle refuse de croire que son bébé va déjà les quitter. Evelyn fait fi de toutes les recommandations des médecins et va s’occuper de son fils, envers et contre tous.

Vimeo/ThomasWestenholz

Les médecins lui interdisent de serrer son fils dans les bras ? Elle le fait. Les médecins lui disent que son fils vivra avec une machine à vie ? Elle refuse de les croire. Les médecins lui disent que son fils ne quittera jamais l’hôpital ? Evelyn répond qu’elle le ramènera bientôt à la maison. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Le personnel hospitalier est stupéfait par tant de détermination et de courage. Au fil des jours, la jeune maman se transforme en véritable infirmière pour son nouveau-né. Elle ne le quitte pas des yeux, le veille jours et nuits, apprend à faire ses soins, etc.

Et un début de miracle commence à se produire. Tuffel a plus d’une semaine et il est toujours bien vivant. L’amour de sa maman, ses câlins et ses soins ont fait basculer la situation. Mais pour combien de temps encore ?

Vimeo/ThomasWestenholz

Personne n’ose y croire. Thomas, le papa, est au fond du trou. Il assiste figé aux efforts d’Evelyn. Pour lui c’en est trop d’un coup. Evelyn ne le blâme pas : chacun réagit différemment à la douleur. Et elle redouble d’efforts pour son fils.

Pendant huit mois, elle le veille sur son lit d’hôpital. Opérations après opérations, chaque heure est une victoire. 

Et puis vient ce jour qui va changer la vie de toute la famille : Tuffel est autorisé à rentrer chez lui. La famille est enfin réunie. Evelyn prend soin de lui à domicile désormais. Pendant deux ans, elle ne dort pas, Tuffel ne doit pas rester sans surveillance. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Les semaines sont rythmées entre les soins et les allers-retours à l’hôpital. Mais tous ces efforts vont finir par payer. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Quatre ans plus tard, Tuffel est plus en forme que jamais. Entre temps, le couple a donné naissance à une petite fille. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Pour saluer le courage de sa compagne, Thomas réalise un court-métrage. Il lui rend hommage de la plus émouvante des façons en filmant sa famille dans leurs moments de complicité. Tout Internet est en émoi. 

Vimeo/ThomasWestenholz

Vous pouvez le découvrir ci-dessous (en anglais) :

Cette histoire extraordinaire nous rappelle combien l’amour est important dans le processus de guérison. Evelyn a soulevé des montagnes pour sauver son enfant et lui a offert une vie digne de ce nom. Aujourd’hui toute la petite famille regarde vers l’avenir. On ne peut s’empêcher de verser une larme en regardant Tuffel, un petit guerrier au visage d’ange ! 

Vimeo/ThomasWestenholz

Commentaires

Également féroce