Un éléphant sauvé après qu'une balle ait été retirée de son crâne

Le Zimbabwe abrite de superbes parcs nationaux où il est possible d'observer, de loin, des milliers d'animaux sauvages. Mais un jour, les employés de l'un de ces parcs sont tombés sur une scène peu commune : un éléphant marchait seul, désorienté, à travers les prairies.

Ces derniers l'ont alors observé pendant un moment et ont fini par remarquer que la bête avait une marque étrange sur le front.

Apparemment, ce serait les braconniers qui auraient tiré une balle dans la tête de l'animal pour mettre la main sur ses défenses en ivoire. Il a dû réussir à s'échapper dans les profondeurs du parc.

Les employés ont alors contacté un vétérinaire pour constater l'état de l'animal. Au début, la bête a tenté de s'enfuir lorsque le vétérinaire s'est approché. Ils lui ont alors tiré dessus avec un pistolet à fléchettes tranquillisantes pour l'endormir.

Une fois que le produit a fait effet, le vétérinaire s'est mis au travail. Il a tout de suite compris quel était le problème.

L'homme a fini par réussir à retirer la balle du crâne de l'éléphant. Après ça, il a lavé la blessure et administré une dose d'antibiotique à la bête (adapté à l'éléphant).

Cet éléphant a eu énormément de chance, car si la balle avait pénétré le crâne de quelques millimètres de plus seulement, c'en était fini pour lui.

Heureusement que les employés ont vu que quelque chose n'allait pas et ont contacté d'urgence le vétérinaire.

Les employés ont surnommé l'éléphant "Pretty Boy" (joli garçon). Lorsque ce dernier s'est réveillé, il était en souffrance, tant et si bien qu'il pressait sa tête contre un arbre pour faire disparaitre la douleur.

Mais il ne lui a pas fallu longtemps avant qu'il ne recommence à déambuler gaiement dans le parc.

Les employés pensent que Pretty Boy va vite se rétablir et vivre encore quelques belles années dans le parc national, à l'abri des braconniers.

Bon rétablissement, Pretty Boy!

Commentaires

Également féroce