Une femme muscle son corps à l'extrême pour n'avoir aucune graisse

Eleonora Dobrininva est une femme de 35 ans qui se revendique aujourd’hui comme une culturiste  avec “o% de graisse”. L’assasinat de son père quand elle avait quatre ans a été traumatisant, et, quand elle tombe enceinte il y a quelques années, son poids double en huit mois de grossesse. C’est là qu’elle prend la décision de faire beaucoup de sport pour revenir à son poids idéal.


Mais le culte de son corps devient une obsession et aujourd’hui, c’est incroyable de voir à quoi elle ressemble ! Peut-être cela a-t-il quelque chose à voir avec son histoire personnelle, peut-être cela lui donne-t-il l'impression de se sentir plus puissante face au monde qui l'entoure, mais c'est surtout très dangereux pour elle-même. 

Après avoir montré son physique sculpté au maximum dans une vidéo, elle a déclenché un débat. La question est de savoir si une telle transformation est réellement saine, ou si elle serait plutôt dramatique pour la santé. 

En effet, une étude du Royal College des Soins Infirmiers indique qu’il faut pour les femmes de 20 à 39 ans un pourcentage de graisse minimum de 21%, et idéal de 33%. En gros, ne pas avoir un gramme de graisse s’avère très dangereux.

Les commentaires envers Eleonora abondent en ce sens, en disant que cette obsession “va trop loin” ou alors que son corps est passé du stade de “sulfureux à laid”.  

Il nous faut en effet rappeler qu'un champion de bodybuilding est mort d’une septicémie à cause des produits qu’il s’injectait et du mal qu’il faisait à son corps en général.


Quelques mois avant de mourir, il se confie dans une interview poignante : “Une poignée de gens seulement sur cette terre arrive à avoir des revenus à peine suffisants grâce au bodybuilding. Il se trouve que j'ai été un de ceux-là pendant quinze ans, mais cela m'a probablement coûté vingt ans d'espérance de vie. Aucune somme d'argent au monde ne vaut un tel sacrifice. Je préférerais revenir en arrière, travailler dans un bureau et vivre jusqu'à un âge avancé comme mon grand-père. On ne peut pas jouer avec ces substances et en sortir indemne : c'est absolument inconvenable.”

Nous souhaitons bien évidemment à Eleonora de ne pas connaitre le même sort, mais faire subir ce genre de traitement extrême à son corps n’est pas forcément une bonne idée. Les commentaires inquiétés des internautes suite à sa video la conduiront peut être à limiter les dégâts !

Commentaires

Également féroce