Vue insolite : La jambe d’un bébé à naître sortie de l’utérus

À 33 ans, cette femme qui habite près d'Angers attend son sixième enfant. À ce stade, même les échographies deviennent la routine. Cependant, pendant l’examen au bout de 22 semaines de grossesse, quelque chose d’absolument inhabituel est découvert par le médecin, qui pâlie en regardant l'écran : l’enfant à naître a les deux jambes en dehors de l’utérus, dans le sac amniotique.

Le médecin n’avait “jamais rencontré un cas pareil, ni entendu parler d’une telle anomalie” - et pour cause, il n’y a en fait que 26 cas de rupture utérine comme celle-ci recensées, dont 16 qui concernent des femmes ayant eu des césariennes. Et pour cette femme, ses cinq enfants précédents sont en effet nés pas césarienne ! À cause de cela, l’utérus a été fragilisé et présentait un risque majeur de rupture utérine. Les médecins précisent aux parents que dans la majorité des cas, ces grossesses ont une issue défavorable ou engendrent du moins des saignements excessifs et un accouchement prématuré. Mais les parents choisissent de garder l’enfant, et optent pour une surveillance étroite. Et à 30 semaines de grossesse (soit 7 mois et demi), un petit garçon en parfaite santé naît par césarienne ! Les médecins réparent directement après l’accouchement la paroi utérine et celle du sac amniotique. Tout se passe bien et la maman peut sortir de l’hôpital cinq jours plus tard. Aujourd’hui âgé d’un an, le bébé va très bien. Et seule cette image de l’échographie rappelle sa tentative d’évasion pré-natale.

Commentaires

Également féroce