Dès que ses parents le voient à la naissance, ils partent de l’hôpital et ne reviennent jamais. 5 ans plus tard, regardez ce que l’enfant est devenu.

Le petit Dima Kalekin, originaire d'Ukraine, n'a aucun souvenir de ses parents. À sa naissance, il est diagnostiqué atteint d'hydrocéphalie et lorsque ses parents le voient pour la première fois, ils quittent l'hôpital sans se retourner. Dima, lâchement abandonné, est alors envoyé dans un orphelinat pour enfants handicapés à Kramatorsk dans la partie orientale du pays.

Qautre ans plus tard, Dima n'arrive toujours pas à marcher ni à manger avec des couverts. Le personnel de l'orphelinat n'a que peu d'espoirs quant à son développement. En fait, tout le monde est surpris de voir que le petit garçon est encore en vie et qu'il arrive même à prononcer quelques mots. Cependant, bien que Dima semble plutôt bien s'en sortir pour son état, le petit garçon va à nouveau être victime d'un coup du sort.

Lorsque la guerre éclate à l'est du pays, des milliers de civils sont menacés dont Dima et les autres enfants de l'orphelinat de Kramatorsk. L'orphelinat se retrouve en plein milieu de la zone de guerre et aucun des protagonistes du conflit ne semble trouver un accord concernant la prise en charge de l'évacuation des civils. Pendant une semaine, les enfants ainsi que le personnel se déplacent d'un lieu à un autre sans avoir assez d'eau, de nourriture ni de matériel médical. Après avoir eu vent de l'état grave de certains enfants, un groupe de séparatistes décident de transporter les enfants vers les autorités ukrainiennes.

Les enfants sont transportés vers un hôpital de la ville de Kharkiv, où les médecins ont du mal à retenir leurs larmes lorsqu'ils voient le petit Dima. La fuite hors de la zone de guerre l'a profondément affaibli et le petit garçon a plus l'air mort que vivant. L'un des médecins raconte: "Dima et les autres enfants ont été sauvés de la guerre. Dans son état et avec sa maladie, Dima n'avait aucune chance de survie dans notre pays." Le personnel de la clinique contacte un prêtre. Ce dernier prie pour que l'enfant trouve une famille aimante et ait la chance de vivre une meilleure vie.

C'est là que le destin de Dima prend un tournant radical : quelques semaines après que lui et les autres orphelins ont "emménagé" dans un autre orphelinat, un couple du Vermont, aux États-Unis, viennent leur rendre visite. Ernest et Ruth Chaves ont entendu parler des atrocités de la guerre en Ukraine et décident donc d'adopter un enfant originaire de la région en crise. Dès que le couple croise le regard de Dima, il sait que c'est lui qu'il est venu chercher.

 

Les Chaves ne sont pas étrangers à l'adoption, ils ont déjà adopté sept enfants. Par conséquent, ils connaissent bien les procédures et ont déjà fait tous les papiers nécessaires. En septembre 2015, les Chaves rentrent aux États-Unis avec le petit Dima qui va faire connaissance de toute la famille. Le couple renomme le petit garçon Zebadiah Chaves.

Entouré et aimé par sa nouvelle famille, le petit Zebadiah fait des progrès extraordinaires. Seulement deux jours après être arrivé dans son nouveau foyer, le petit garçon mange avec une cuillère.

Un an plus tard, le petit garçon sous-alimenté et à l'article de la mort, quand il a quitté l'Ukraine, est méconnaissable : Zebadiah parle et comprend deux langues et il marche. Après plusieurs examens, les médecins déclarent que la maladie n'a pas provoqué de dommages irréversibles sur le cerveau du petit garçon et qu'il est fort probable qu'il finisse par se développer normalement.

La route vers la guérison est encore longue pour Zebadiah : il doit subir de nombreuses opérations et suivre des traitements sur le long terme, mais il a réussi à montrer que c'était un vrai battant avec une volonté de vivre hors du commun. Et avec le soutien et l'amour de toute une famille bienveillante, il ne fait aucun doute que ce petit ange s'en sortira.

Source:

fakty.uakp.ua

Commentaires

Également féroce