Un bouddhiste est retrouvé "en vie" 90 ans après sa mort

Le 15 juin 2017 est une date à marquer au fer rouge pour les étudiants d'un temple bouddhiste de Bouriatie en Russie, car c'est le jour où leur professeur, Dashi-Dorzho Itigilov, leur a dit qu'il partait de l'autre côté. Ce dernier avait demandé à ses étudiants de l'enterrer à sa mort et de l'exhumer 50 ans après.

En tant que chef spirituel des bouddhistes en Russie, Dashi-Dorzho n'a rien d'un professeur ordinaire. Pour se préparer au "passage", il suit un régime alimentaire spécial. Son but est de montrer que l'immortalité n'est pas un mythe. Lorsque son heure arrive, il s'assoit sur le sol en position lotus et ferme les yeux jusqu'à la véritable fin quelques jours plus tard. Pour exaucer son dernier souhait, ses étudiants l'enterrent dans un cercueil en cèdre.

Or, les étudiants ne peuvent pas exaucer entièrement son dernier souhait (l'exhumer 50 ans plus tard) à cause de la politique anti-religieuse soviétique de l'époque. Ils doivent alors attendre que la religion redevienne un droit dans la Russie post guerre froide.

En 2002, 75 ans après son enterrement, Dashi-Dorzho est enfin exhumé en présence de plusieurs chefs bouddhistes russes et représentants des autorités locales. Ce qu'ils trouvent dans le cercueil va les laisser pantois. Ils font face à un véritable mystère scientifique.

Le lama Dashi-Dorzho est dans la même position (lotus) que le jour de son enterrement, 75 ans plus tôt. Bien qu'aucune mesure n'ait été prise pour conserver le corps du bouddhiste, ce dernier présente à peine des signes de décomposition. Les gens présents racontent également qu'aucune odeur n'émane du corps.

La tête du lama est intacte et le corps reste bien en place au moment où la planche arrière du cercueil est retirée.

Sa peau n'a rien perdu de sa douceur ni élasticité et ses articulations fonctionnent bien. La police scientifique présente sur les lieux n'en revient pas : comment un homme de 150 ans, mort depuis 75 ans peut-il paraître si vivant ?

Après avoir été placé dans une boîte en verre, le corps de Dashi-Dorzho est emmené dans le temple bouddhiste Ivolginsky Datsan. Quinze ans plus tard, l'apparence du lama n'a pas changé, alors qu'aucune mesure n'a été mise en place pour le conserver.

Des échantillons de peau, de cheveux et d'ongles prélevés montrent que les cellules continuent de se diviser (certes, très doucement) dans son corps. Dashi-Dorzho prend du poids et maintient une température corporelle entre 18 et 33°C.

L'endroit où gît son corps est devenu un célèbre lieu de pèlerinage visité chaque année par des milliers de bouddhistes. On raconte aussi que le lama aurait ouvert les yeux à maintes reprises.

En 2016, les images d'une vidéo de caméra surveillance dans le temple montrent Dashi-Dorzho bouger la nuit.

Même si vous ne croyez pas les rumeurs sur ce corps, il faut bien admettre que l'état dans lequel il se trouve relève du mystère. Peut-être que le lama a bel et bien trouvé le moyen de devenir immortel après tout...

Source:

Youtube

Commentaires

Également féroce