Un couple se marie avant que leur bébé malade meurt

Patricia, 24 ans, et Christophe Armstrong, 30 ans, sont très amoureux l’un de l’autre. Ils vivent avec leurs deux filles issues de relations précédentes, Aubree et Graci. Et Patricia attend leur bébé, qu’ils appellent déjà Conner. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Au cours de la grossesse, ils apprennent que leur bébé est atteint d’une maladie génétique très rare, la trisomie 18

Cette affection tue 90 % des bébés avant ou peu après la naissance. 

"Quand les médecins ont détecté les signes, c’était vraiment dur pour nous deux", se souvient Christophe.

Les médecins recommandent l’avortement, mais le couple refuse.

"Je ne voulais pas choisir son destin en ne sachant pas ce qu’il pouvait arriver. Je ne voulais pas simplement me débarrasser de lui", dit Patricia.

Patricia et Christophe refusent de céder à la dépression. 

Youtube / Inside Edition

Eux qui comptaient se marier bientôt, sans avoir défini de date, décident d'organiser rapidement la cérémonie, de manière à ce que Conner puisse y assister. 

"J’étais tellement excité d’épouser l’amour de ma vie et si heureux que tout le monde soit présent pour voir et témoigner de l’amour qu’on partage", raconte Christophe, "le bébé présent rendrait l’événement encore plus spécial."

Lorsque Conner naît, il est impossible de savoir combien de temps il survivra.

Le nouveau-né a en effet de nombreuses malformations de naissance, dont 3 trous au niveau du coeur. Les médecins sont plutôt pessimistes.

"On a organisé ce mini-mariage en 2 jours. On a réuni quelques membres de la famille, quelques amis et voilà", se souvient Patricia.

Youtube / Inside Edition

Le couple réussit à réaliser leur voeu le plus cher : "on voulait que tous nos enfants soient réunis", dit Patricia. 

La cérémonie a eu lieu à l’hôpital où Conner est pris en charge. 

Patricia raconte : "le mariage…était plutôt fait à la dernière minute, mais c’était l’un des plus beaux jours de ma vie."

Youtube / Inside Edition

"Notre bébé est un combattant, il a prouvé que beaucoup de docteurs avaient tort, en vivant aussi longtemps qu’il l’a fait", déclare Patricia.

Youtube / Inside Edition

Cinq jours plus tard, Patricia la maman constate que "les médicaments de Conner ne l’aident pas à respirer. Je l’ai regardé respirer toute la nuit, assise avec lui dans la salle de bains avec la douche chaude enclenchée pendant une heure… Rien ne marche."

Conner est décédé quelques heures après. Le petit bébé aura vécu 40 jours.

L’expérience fut bien sûr très difficile.

Mais le couple en garde un magnifique souvenir : "je dirais que le connaître fut l’un des meilleurs mois de ma vie. Chaque jour, il faisait quelque chose de nouveau, comme donner un sourire, ou la manière dont il nous regardait. Il savait qu’on l’aimait et on pouvait sentir qu’il nous aimait aussi."

Aujourd’hui, Patricia veut partager l’histoire de Conner pour mieux faire connaître cette maladie rare, dans l’espoir que les docteurs trouvent un traitement. 

Pour en savoir plus sur l’histoire poignante de Conner, regardez cette vidéo (en anglais) :

L'histoire de la famille Armstrong est vraiment magnifique. Les parents n'ont connu leur fils que peu de temps, mais ils ont profité pleinement de cette rencontre et de ce temps pour célébrer l'amour. Espérons que la recherche médicale avance quant à la prise en charge et au traitement des maladies génétiques rares !

Commentaires

Également féroce