Mère et fille se retrouvent après 23 ans

Nous sommes en été 1987. Joy White est une maman comblée : elle a donné naissance il y a peu à Carlina White, une adorable petite fille joufflue aux grands yeux noirs.

Youtube / ABC News

Carlina avait un peu de fièvre, alors sa maman l'a emmenée à l’hôpital de Harlem, à New York. Les médecins décident de garder Carlina en observation, et de la nourrir en intraveineuse. Le bébé est donc séparé de sa mère. C'est à ce moment que le cauchemar commence pour Joy White et son mari.

Youtube / ABC News

Le soir, une femme déguisée en infirmière pénètre l'hôpital. Elle arrache le tube en plastique du bras de Carlina, et s'empare de la petite fille âgée de 19 jours. C'était le 4 août 1987. Cette date restera à jamais gravée dans l'esprit de Joy White.

La police est immédiatement alertée. L’enlèvement est couvert par la presse locale et nationale, et de nombreuses personnes s’en émeuvent. Une récompense de 9000 euros est offerte à quiconque ramènerait Carlina saine et sauve. Mais personne ne se manifeste. L'enquête piétine. 

Youtube / ABC News

La criminelle qui a enlevé Carlina l'emmène d’abord dans l’état du Connecticut, puis en Georgie, à des milliers de kilomètres de sa famille biologique. Elle renomme le bébé, et en fait sa fille. Carlina, trop petite pour s’en rendre compte, a soudain une nouvelle identité : un nouveau nom, une nouvelle famille. 

Youtube / ABC News

Les années passent, Carlina devient une jeune fille. Peu à peu, le doute s'immisce dans son esprit. Elle ne ressemble pas à ses "parents", elle n'a ni certificat de naissance, ni carte de sécurité sociale. Autant d'éléments qui lui mettent la puce à l'oreille. 

À 23 ans, Carlina décide de faire des recherches. Elle se rend sur le site Internet du Centre national pour les enfants disparus et exploités, et consulte les pages liées à sa date de naissance. Soudain, elle tombe sur une photo. Son coeur se met à battre très fort.

Youtube / ABC News

La photo est celle d’un nourrisson né le même jour qu'elle, qui ressemble comme deux gouttes d’eau au bébé qu’elle a été. À côté, il y a une photo composite de ce à quoi ce bébé ressemblerait une fois adulte, réalisée par les dessinateurs de la police. La ressemblance est saisissante. 

Carlina appelle le Centre, et dit immédiatement : "Je ne sais pas qui je suis."

Le centre écoute la jeune femme, et établit un lien avec Joy White.

Joy White est sous le choc quand le Centre la contacte. Elle n’a pas vu sa petite Carlina depuis 23 ans, mais n’a jamais abandonné l’espoir de la retrouver. Le Centre lui fait parvenir une photo de Carlina adulte. Aussitôt, Joy appelle sa soeur, Lisa White Heatley, et dit de ces photos : "C’est moi en plus jeune. Je sais que c’est ma fille."

 

Youtube / ABC News

Un test ADN confirme en effet que ces deux femmes sont mère et fille. Vient alors le jour de leur première rencontre, ce jour où enfin la famille biologique va être réunie : la mère, le père et Carlina.

Youtube / ABC News

Les retrouvailles sont magnifiques, et très émouvantes.

Peu de temps après, Carlina rencontre toute sa famille biologique, dont ses tantes, et ses petites nièces, des jumelles adorables. Elle présente également sa propre fille. 

Youtube / ABC News

Youtube / ABC News

Ensemble, la famille White mange, discute, rit, fait la fête, comme s’ils n’avaient jamais été séparés. La tante, Lise White Heatley, prévient Carlina en plaisantant : "On va te faire tellement de câlins que tu vas en avoir marre !" Et Carlina répond : "Tu sais quoi ? Je n’ai jamais eu de câlins comme ça." La jeune femme décide de reprendre son prénom de naissance, Carlina. Elle préfère oublier celui qu’elle a porté malgré elle durant ces années sombres.

Youtube / ABC News

La famille biologique de Carlina réclame justice : ils souhaitent que les kidnappeurs soient sévèrement punis et emprisonnés. 

L’histoire de Carlina et de sa famille biologique est bouleversante. Ces retrouvailles heureuses mettent fin à des années de cauchemar, et heureusement ! Gardons à l'esprit que rien n’est plus beau qu’une famille unie, qui s’aime !

Commentaires

Également féroce