Des cacatoès en bouteille sont vendus 900$ au marché noir !

En règle générale, la vie des animaux importent peu aux braconniers. Ces derniers n'ont de cesse de vendre de l'ivoire, de la fourrure ou même des animaux vivants sans tenir compte de l'impact néfaste qu'ils engendrent sur la nature. Le principe de base d'un braconnier est le suivant : plus l'animal est rare, plus le profit sera grand. Les pratiques cruelles de ces individus sont bien connues dans le monde entier. Mais l'année dernière, des douaniers indonésiens ont fait une découverte qui a poussé la cruauté à son paroxysme :

Au début, les douaniers n'arrivaient pas à savoir quelles créatures étaient coincées dans ces bouteilles en plastique. Voici la dernière tendance utilisée par les braconniers pour vendre des cacatoès à huppe jaune de manière illégale.

Ces magnifiques oiseaux sont vendus 900$ sur le marché noir, mais ce n'est que la pointe de l'iceberg. En effet, on estime à 22 milliards de dollars chaque année le profit généré par la vente illégale d'animaux. Cette industrie florissante a des effets catastrophiques sur la faune et la flore du pays et celle du monde.

Treize espèces d'oiseaux et de nombreuses sous-espèces sont menacées d'extinction et ce seulement en Indonésie, à cause du braconnage et du commerce illégal des animaux. Ce problème n'affecte pas uniquement les pays d'Asie, c'est le monde entier qui est touché. On suspecte de puissants cartels d'être à l'origine du commerce d'animaux, qui semble être autant lucratif que celui de la drogue ou du trafic d'êtres humains.

Les braconniers vonr à leur propre perte. En effet, le braconnage engendre l'extinction de nombreuses espèces, or les braconniers ont besoin de ces espèces pour leurs affaires. Ils se sont tirés une balle dans le pied... Par conséquent, nombreux sont ceux qui désormais tentent d'élever des espèces rares en captivité. Il paraitrait que la demande augmente et que le marché noir est en pleine expansion.

Wikimedia Commons

Le commerce illégal des oiseaux était jusqu'alors presque uniquement concentré au pays de l'Asie de l'Est, mais ce n'est plus qu'une question de temps avant que les oiseaux près de chez nous soient visés. Des espèces d'oiseaux en voie d'extinction existent dans toutes les régions du monde.

flickr/U.S. Fish and Wildlife Service Southeast Region

Il est grand temps de mettre un terme à tout ça et d'enfermer ces braconniers une bonne fois pour toute. La première étape est de mettre en exergue les pratiques absolument horribles du commerce illégal des animaux. 

Commentaires

Également féroce