Il reçoit une lettre de sa femme décédée via une capsule temporelle

En 2014, le maçon John Murray et son équipe rénovent une maison dans la ville de Phoenix, en Arizona. Une chose qu'ils ont l'habitude de faire, pourtant cette fois-ci, la situation va prendre une tournure totalement différente. Un trésor inattendu les attend entre les murs - littéralement - de ce ranch des années 50.

Alors que les ouvriers sont en train de retirer l'ancienne isolation, des tas de papiers tombent d'un mur. Les hommes regardent attentivement les papiers et photos et se rendent compte qu'il s'agit d'une capsule temporelle datant des années 60.

Parfois, les personnes enterrent, cachent — ou dans ce cas, emmurent — des lettres, notes ou photos à venir rechercher plus tard. C'est un genre de message du passé pour le futur, pour elles-mêmes ou pour leurs proches, et une chance de pouvoir avoir quelque chose d'elles qui appartient au passé. 

“Nous avons rénové des centaines de maisons, mais c'est la première fois que nous tombions sur quelque chose comme ça", raconte John. La capsule en question a été créée en 1966 par Betty Klug. À l'époque, elle a 33 ans et ne parle à personne de son idée, pas même à son mari Bruce.

En fait, la capsule est un cadeau pour lui : elle l'a cachée le jour de son anniversaire (le 27 septembre de l'année 1966), avec l'idée qu'un jour, ce dernier tombe dessus. La lettre écrite à la main est adressée à Bruce.

Mais Betty trouve tragiquement la mort dans un accident de voiture en 1976. Bruce décide de vendre la maison dans les années 80 et quitte Phoenix. La capsule temporelle est restée là, cachée pendant toutes ces années, presque oubliée, jusqu'à ce que les rénovations commencent.

Après avoir réfléchi, John et son équipe décident de faire des recherches pour retrouver le destinataire de cette capsule temporelle. Leurs recherches sont longues, mais avec un peu de persévérance, ils parviennent à localiser Bruce Klug, aujourd'hui âgé de 80 ans. Ce dernier vit dans la ville de Scottsdale, en Arizona. John l'appelle et lui donne rendez-vous pour le rencontrer en personne.

Bruce n'en revient pas de ce que John lui montre lorsqu'ils se voient. Ses mains tremblent lorsqu'il ouvre l'enveloppe : une carte venant du passé et un album historique.

"La guerre du Vietnam bat toujours son plein", lit-il sur la lettre écrite de la main de Betty. "Les problèmes raciaux sont très critiques. Les garçons ont les cheveux longs à cause du phénomène Beatles."

“Nous étions parfaitement heureux", se remémore Bruce lors d'une interview. "On ne se disputait absolument jamais." Le vieil homme est très reconnaissant envers John d'avoir tout fait pour le retrouver et lui remettre en mains propres ce cadeau extraordinaire venu du passé.

Cette histoire nous montre qu'il faut dire et montrer à nos proches à quel point nous les aimons tant qu'ils sont encore là. Et qu'il faut chérir toutes les preuves d'amour que nous recevons, qu'elles datent d'hier ou d'aujourd'hui.

Une histoire qui nous fait passer du rire aux larmes. Puisque nous ne sommes pas sûrs que les messages soient bien transmis au bout de 50 ans, il vaut mieux s'assurer d'exprimer son amour à tous ses proches aujourd'hui !

Commentaires

Également féroce