Une femme sous traitement tombe enceinte de quintuplés

Briana et Jordan Driskell, tous deux âgés de 26 ans, passent deux années de leur vie à réaliser ce qui semble être l'impossible pour eux : avoir un enfant. Le processus laisse le couple du Kentucky triste, épuisé et frustré. Après plusieurs traitements de fertilité sur une durée de quatre mois, le couple s'aperçoit que rien n'y fait. Ils décident alors de faire une pause de cinq mois avant de retenter leur chance en octobre 2016. Cette fois-ci, il rajoutent l'injection d'hormones au traitement, et cela va tout changer.

Bien que Briana commence à se sentir différente, elle évite de sauter de joie de peur d'être vite déçue. Or, les prises de sang confirme ce qu'elle ressent depuis quelques temps, elle est enceinte ! Aux anges, Briana et Jordan ont l'impression d'être les rois du monde. Mais leur jubilation va rapidement prendre un tournant différent lorsqu'ils se rendent à l'échographie de la huitième semaine : le couple apprend une nouvelle choquante, presque traumatisante.

"Je me suis presque évanoui", raconte Jordan. Et on comprend pourquoi : cinq foetus apparaissent sur l'écran !

"J'étais en état de choc. Je suis restée allongée en fixant l'écran, je n'avais pas de mots. Je n'arrivais pas à croire qu'il y avait cinq enfants", explique Briana. Le couple était conscient qu'il y avait une possibilité de grossesse multiple, mais la probabilité d'avoir des triplés ou plus était inférieure à 5 %. En fait, il n'y a qu'une chance sur 50 millions d'avoir des quintuplés. Jackpot !

Au cours des premières semaines de la grossesse, Briana est diagnostiquée atteinte d'hyperemesis gravidarum. Un rien la rend malade et lui donne d'atroces nausées, donc elle se nourrit principalement de céréales et de bananes (les deux seuls aliments que son corps ne rejette pas). Très vite, elle est déshydratée et doit être hospitalisée. Elle perd plus de 4 kg, le couple comprend alors que ce ne sera pas une grossesse "facile".

Avoir un enfant dans le ventre est déjà compliqué, alors on ose à peine imaginer ce que cinq peuvent infliger au corps. Au bout de 22 semaines de grossesse, elle doit retourner à l'hôpital, car son col de l'utérus s'est rétracté. Elle reste à l'hôpital jusqu'à la naissance des enfants. "Je voulais absolument les garder dans le ventre jusqu'à la trentième semaine", raconte Briana. Mais très vite la maman souffre de pré-éclampsie, ce qui l'oblige à subir une césarienne à 28 semaines de grossesse.

Le 2 mai 2017, Zoey, Dakota, Hollyn, Asher et Gavin voient le jour (trois garçons et deux filles). Ils sont prématurés, mais tous en bonne santé. L'accouchement par césarienne aura duré quatre minutes en tout. Briana étant affaibli et dont la pression artérielle est trop élevée doit attendre le lendemain avant de pouvoir voir ses enfants. "Quand je les ai vus, je pleurais tellement fort que j'avais du mal à respirer. Je n'arrive toujours pas à croire que je suis maman, c'est incroyable", dit-elle, émue.

Les quintuplés passent un certain temps en unité de soins intensifs pour qu'ils puissent se développer correctement. Ils prennent du poids et des forces de jour en jour. Ils se portent bien et il ne devrait pas y avoir de complications à l'avenir. Il n'y a qu'une seule urgence pour la famille : avoir plus de chambres ! Le couple a déjà reçu de nombreux dons (y compris des jouets et du matériel), mais devra acheter une nouvelle voiture et mettre la main sur d'autres commodités. C'est pour cette raison que Briana et Jordan ont créé une page gofundme afin que les personnes puissent les aider. Nous leur souhaitons tout le bonheur du monde pour cette nouvelle vie qui s'annonce pleine d'aventures !

Source:

TODAY, GH

Commentaires

Également féroce