Une mère poste les photos de sa lutte contre le mélanome

Lorsque Bethany Greenway, une Texane de 39 ans, attend son deuxième enfant à l'automne 2014, elle n'est pas surprise de voir son corps changer.

Rousse, Bethany Greenway a toujours eu de nombreuses taches de rousseur, c'est pour ça qu'elle ne fait pas trop cas du bouton rouge qui lui pousse sur le front. Elle met ça sur le compte de la grossesse, mais décide tout de même de se rendre chez son dermatologue pour être sûre. Après un petit examen, le dermatologue ne remarque rien d'alarmant. Grave erreur.

La biopsie révèle tout le contraire : le "bouton" sur le front de Bethany est un mélanome et le grain de beauté au milieu est un mélanome desmoplastique, une forme rare de la maladie particulièrement dangereuse.

Il faut agir au plus vite, il en va de la vie de Bethany. Le tissu du muscle en dessous et l'un de ses ganglions près de l'oreille gauche contiennent eux aussi des cellules cancéreuses et doivent vite être opérés.

Les opérations ont laissé une grosse entaille sur le front de Bethany. Pour la greffe, le chirurgien a prélevé de la peau de ses cuisses pour couvrir la plaie béante. Bethany est obligée de porter une sorte d'éponge jaune sur le front jusqu'à ce que son corps accepte la greffe.

La maman doit également subir une immunothérapie et une radiothérapie afin de venir entièrement à bout du cancer.

Pendant toute cette période, une seule chose la pousse à se battre de toutes ses forces : ses enfants. "S'il faut souffrir pendant une année pour avoir la chance de voir mes enfants et rester auprès de mon mari pendant les 50 à 60 prochaines autres, alors je prends", dit-elle. Aujourd'hui, ses filles ont deux et cinq ans et toute la famille se porte pour le mieux.

En partageant son histoire et ses photos, Bethany espère faire prendre conscience aux gens des dangers d'une exposition excessive aux UV. "Arrêtez la surexposition ou les UV en instituts", clame Bethany. "Le bronzage n'est pas sain, c'est dangereux."

Bethany a eu le bon réflexe d'aller montrer son bouton sur le front et heureusement, elle l'a fait à temps. Il vaut toujours mieux demander conseil à un spécialiste lorsque quelque chose d'étrange apparait sur sa peau ou que les grains de beauté changent, ainsi, on évite les risques.

Source:

Today

Commentaires

Également féroce