Un nouveau-né est sauvé après avoir été enterré vivant

Tandis qu’elle joue dans son village natal de Jaipur, dans le nord de l’Inde, une petite fille fait une terrible découverte. Elle remarque un pied humain qui dépasse du sol, sous un tas de composte. 

Elle alerte immédiatement les villageois, qui se réunissent par dizaines autour du fameux pied. Ils se rendent alors compte de l’effroyable vérité… plus qu’un simple pied humain, il s’agit d’un pied de bébé ! Ils commencent alors à déterrer le pied avec précaution, jusqu’à tomber sur un bout de tissu bleu. Et ce qui se trouve à l’intérieur est effroyable…

Il s’agit d’une petite fille, bien vivante, âgée de quelques heures à peine ! Après avoir vu la lumière du jour le temps d’un après-midi, elle a été enterrée vivante dans un but difficilement compréhensible : la tuer. 

Grâce à son sauvetage in extremis, "Dharitri" (un prénom qui signifie "terre" en Sanskrit) est en bonne santé. Elle pèse 2,5 kg, est encore recouverte de vernix caseosa, la substance blanchâtre qui recouvre la peau des nouveau-nés, et son cordon ombilical est intact. Un être si fragile, destiné à mourir de la plus cruelle des manières après quelques heures seulement passées sur Terre…

Heureusement, cet horrible destin a pu être évité par un simple hasard. Selon la police, qui essaie désormais de retrouver les parents de Dharitri et les circonstances dans lesquelles elle a été enterrée, la petite fille a probablement été abandonnée en raison de son sexe.

Dans cette région pauvre du nord de l'Inde, l'infanticide de jeunes filles est malheureusement monnaie courante, à un tel point que désormais, les tests permettant de connaître le sexe de son enfant sont interdits afin d’éviter tout avortement (en 30 ans, plus de 12 millions de filles ont été avortées dans le pays !) Mais nombreux sont les futurs parents qui réussissent tout de même à se les procurer, et les découvertes de foetus de petites filles sont loin d'être des cas isolés.

Dharitri, qui va être confiée à une organisation publique, y a heureusement échappé de justesse. Elle va finalement pouvoir profiter de la vie qu’on a essayé de lui voler alors qu’elle ne l’avait même pas commencée. Espérons qu’elle puisse trouver une famille aimante qui puisse prendre soin d’elle et vite oublier les premières heures sombres de son existence.

Source:

Dailymail

Commentaires

Également féroce