Une femme trouve une masse visqueuse dans une brique d’eau de coco

Barbara Kline est une Américaine de 34 ans qui vit dans l’État de New York, aux États-Unis. Et dans la vie, il y a quelque chose dont cette maman de deux petits garçons ne peut pas se passer : l’eau de coco.

Cette eau miracle connue pour ses bienfaits santé, Barbara la consomme au quotidien. Mais un jour, alors qu’elle en prend une gorgée, une substance visqueuse lui rentre dans la bouche. "C’était vraiment répugnant et très épais," explique-t-elle avec dégoût.

Elle découpe alors la brique pour vérifier ce qui se trouve à l’intérieur. Et à la vue de la masse visqueuse et immonde qu’elle aperçoit, elle commence à vomir. Pour Barbara, cela ne peut être de la simple moisissure. Elle est convaincue qu'il s’agit d’un animal.

"Je veux juste des réponses," clame-t-elle. "Je veux savoir ce dont il s’agit." Pendant une semaine, Barbara est malade, bataillant entre vomi et diarrhée. Vita Coco, la marque de la fameuse brique, a rapidement réagi, demandant à Barbara de lui renvoyer la masse non identifiée. Mais elle refuse : elle souhaite un test indépendant.

"Ce que Mme Kline a rencontré est un simple déchet et ne présente pas de risques pour la santé," assure l'entreprise. "Ce qu’elle dit avoir trouvé est le résultat d’avoir laissé la brique ouverte à l’extérieur du réfrigérateur, ou d’avoir ouvert une boisson déjà endommagée."

Pour Vita Coco, premier producteur mondial d’eau de coco, il s’agit là d’une tentative de Barbara de gagner de l’argent. Barbara réfute les accusions, même si elle portera tout de même plainte contre l’entreprise. 

Cette expérience traumatisante marquera Barbara à jamais, qui assure qu’elle ne boira plus jamais de sa boisson préférée. Au vu de cette forme ignoble, comme on la comprend !

Source:

abc7

Commentaires

Également féroce