Une installation artistique dénonce la pollution plastique marine

Des enfants jouent tranquillement sur une plage aux Philippines, à Cavite. Soudain, ils aperçoivent au loin une énorme masse sombre. Ils s'en approchent, et n'en reviennent pas de ce qu'ils voient !

Facebook / Greenpeace

Il s'agit d'une immense baleine échouée et décédée. Le mammifère marin, d'ordinaire si majestueux, est éventré et pris dans un filet. Mais ce n'est pas tout : la baleine est entièrement jonchée de sacs, d'emballages et de bouteilles en plastique. Les déchets entourent ce cadavre et dégoulinent de sa gueule ouverte. Cela fait vraiment mal au coeur à voir !

En réalité, cette baleine n'en est pas vraiment une : c'est une installation de l'artiste Dentsu Jayme Syfu, en collaboration avec Greenpeace, l'association de protection de l'environnement. L'intégralité de la "baleine" a été réalisée avec des déchets en plastique, et l'artiste et son équipe se sont appliqués à être réalistes dans les moindres détails, y compris les liquides visqueux s'échappant de son ventre ouvert.

Facebook / Greenpeace

L'artiste s'est inspiré de la trentaine de baleines échouées en 2016 sur les côtes européennes, ainsi que du cadavre de baleine trouvé il y a quelques mois sur la plage de Davao, aux Philippines. Le projet cherche à sensibiliser à la pollution marine, et aux conséquences dramatiques des tonnes de plastique qui parsèment malheureusement les océans. Les Philippines sont en effet le 3ème pays le plus pollueur en plastique au monde. 

Facebook / Greenpeace

L'impact de cette installation a été immédiat : les images de cette vidéo sont devenues virales sur les réseaux sociaux, et cette pétition contre la pollution plastique des océans, qui y était liée, a récolté pas moins de 3000 signatures dans les premières 24 heures ! 

Facebook / Greenpeace

Voici la vidéo en intégralité (et en anglais) :

Rappelons que dans la très grande majorité, le plastique déversé par l'Homme dans les océans n'est pas biodégradable, où on dénombre environ 150 millions de tonnes de plastique. Encore plus alarmant, selon cette étude, en 2050 les océans devraient contenir plus de plastique que de poissons. C'est un scandale, auquel nous devons remédier au plus vite en signant des pétitions ou en rejoignant des associations de protection marine ! 

Source:

Bored Panda

Commentaires

Également féroce