Un groupe de motards soutient une fillette victime de harcèlement

Comme toutes les petites filles de sept ans, Ashley Wastakiewicz aime jouer dehors avec ses amis. Pourtant, depuis plusieurs mois, ce loisir quotidien s’est transformé en veritable enfer. La fillette a en effet été prise pour cible par un garçon de quatre ans son aîné. Insultes, coups… Il fait vivre un vrai calvaire à Ashley. Le harcèlement est tel qu’elle n’ose plus aller jouer dehors, ni même quitter la maison. 

Youtube/WOOD TV8

Un jour, la maman d’Ashley, Christine, la retrouve avec les habits particulièrement sales, comme si elle venait de se rouler par terre. Mais en soulevant son t-shirt elle se rend compte que sa fille a le corps couvert de bleus et ne peut retenir ses larmes, elle l'interroge et apprend la terrible vérité : “Le harceleur l’avait poussée par terre, rouée de coups de pied puis frappée au visage.” Elle l’emmène alors immédiatement à l’hôpital où la petite fille se fait soigner pour des bleus et un nez enflé, et elle porte plainte contre l’agresseur.

Youtube/WOOD TV8

Face à la détresse de sa fille, Christine décide également de créer une page Facebook, “Friends for Ashley”, afin de faire connaître au plus grand nombre cette terrible histoire et prévenir les dangers du harcèlement chez les enfants. Elle y publie même une vidéo d'Ashley dans laquelle elle témoigne des violences dont elle est victime. Lorsque Christine décide ensuite d’organiser un événement spécialement dédié à cette cause, jamais elle n’aurait pu imaginer de telles retombées. 

Quand il entend parler du rassemblement, James Dingmon décide non seulement d’y participer, mais également d’en parler à son entourage. Et son entourage, ce n’est pas n’importe qui. James est en effet membre des “American Veterans Motocycle Club”, qui n’est rien d’autre qu’un… club de motards ! “Je ne tolère pas le harcèlement. Personne ne devrait être harcelé,” explique James quand on lui demande pourquoi il est tant touché par cette histoire. 

Youtube/WOOD TV8

Lorsque le groupe quelque peu atypique composé de dizaines de motards rend visite à Ashley, elle n’en croit pas yeux ! Elle a même le droit de s’asseoir sur l’un des bolides (à l’arrêt bien sûr). La petite fille ne peut assez les remercier. Elle leur offre même un dessin sur lequel elle écrit : "Je suis harcelée. Les motards prennent soin de moi." 

Face à une telle gratitude, John R. Spencer, un membre du club, confie son souhait : “Nous continuerons sur cette lancée et ne la laisserons plus être blessée à l’avenir. Avec un peu de chance, l’histoire se répandra et les comportements immatures, violents et destructeurs d’enfants mal éduqués par leurs parents cesseront.” 

Youtube/WOOD TV8

Par de telles paroles, le motard semble directement viser les parents de l’enfant de 11 ans qui aurait agressé Ashley. Toutefois, ces derniers nient formellement toutes les accusations qui ont été formées à l'encontre de leur fils. Ils ont même demandé une ordonnance restrictive à l’encontre des proches de la victime, afin de les empêcher d’approcher leur enfant. 

Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette histoire, ainsi que le témoignage d'Ashley, dans cette vidéo (en anglais) :

Le harcèlement d’un enfant peut avoir des conséquences dramatiques, détruisant non seulement son enfance mais également toute confiance en lui à l’avenir. Il est important de réagir face à ce type de comportement, qu’il s’agisse d’apporter son soutien à la victime ou de tenter de raisonner son bourreau. Cette histoire en est une très belle illustration !

Commentaires

Également féroce