Un homme se fait implanter un coeur artificiel et devient bodybuilder

Andrew Jones est un jeune homme de 24 ans vivant dans le Connecticut, aux Etats-Unis. Il a un corps en bonne santé et athlétique, et pour cause : il pratique du sport très régulièrement en tant que bodybuilder. Pourtant, un jour, alors qu’il est en train de courir, il s’arrête brusquement, haletant. Il a tant de mal à respirer qu’il est dans l'incapacité de reprendre sa course. Ce moment pourrait paraître tout à fait anodin. Pourtant, pour le jeune Américain, ce n’est que le présage d’un long et douloureux cauchemar.

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Deux ans plus tard, un incident marque un tournant décisif dans la vie d’Andrew. Le jeune homme crache... et se rend compte avec effroi que du sang sort de sa bouche ! Sa température monte soudainement et il n’arrive plus à faire partir sa fièvre. Il se rend en urgence à l’hôpital et très rapidement, les docteurs lui expliquent ce qui ne va pas. À 26 ans à peine, Andrew est atteinte de cardiomyopathie, un ensemble de maladies héréditaires qui entraine le dysfonctionnement de son coeur et l’empêche de pomper correctement le sang vers le reste de son corps.

Le temps passe, et l’état de santé d’Andrew continue d’empirer. Il n’est plus capable de marcher, ni même de s’habiller. Le jeune homme témoigne : “Vous ne pouvez pas respirer, vous ne pouvez pas penser, vous ne pouvez pas manger et vous ne pouvez pas dormir. J’ai du arrêter de travailler parce que je n’étais plus capable de tenir debout plus de 10 minutes.”

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Alors que la situation d’Andrew semble déjà être au plus bas, il reçoit pourtant un autre coup de massue sur la tête. Les docteurs lui annoncent que s’il ne se fait pas immédiatement transplanter un nouveau coeur, une mort certaine l’attend. Pire encore… aucun organe compatible avec le jeune homme n’est disponible. 

Mais les médecins proposent à Andrew une toute autre solution : l’implant d’un pacemaker et d’un coeur artificiel. Ce dernier, connecté à une petite machine qu’il devra transporter dans un sac, envoie de l’air compressé dans ses ventricules afin de permettre au sang d’être pompé. Cette méthode, si elle venait à marcher, pourrait même lui permettre de pouvoir faire du sport. Une chose qu'Andrew avait, au fil des mois, peu à peu perdu l’espoir de refaire un jour. À l’article de la mort, le jeune homme n’a d’autre choix que d’accepter cette unique solution.

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Au plus grand bonheur d’Andrew et de ses proches, l’opération est un succès. Bien plus encore : après une longue convalescence, il est même capable de refaire du sport ! Rester dans un lit sans pouvoir bouger pendant des mois a été une épreuve des plus douloureuses pour lui. Aujourd’hui encore, il lui arrive de pleurer après ses entraînements. “J’ai toujours adoré m’entrainer et être en forme, mais je n’avais jamais vraiment pris le temps d’être reconnaissant de ma capacité à pouvoir le faire.”

Voici une courte vidéo (en anglais) d'Andrew après son opération : 

 

A video posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Aujourd’hui, Andrew se déplace en permanence avec un sac contenant une machine reliée à son coeur artificiel. Mais il n’a pas honte, bien au contraire : “Grâce à mes appareils médicaux, j’ai l’impression d’être une nouvelle personne. Je fais tout ce que je peux sans compromettre ma santé et la sécurité de mes appareils.” 

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Il est très fier du long combat qu’il a mené contre la maladie et n’hésite pas à montrer ses cicatrices et sa poitrine sur laquelle on distingue nettement la forme de son implant. Elles lui rappellent au quotidien toutes les épreuves qu’il a traversées. 

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Andrew a même fondé sa propre association caritative, "Hearts of Large", afin d’inciter au don d’organes. Il tient également un compte Instagram qu’il alimente régulièrement et sur lequel vous pouvez, tout comme ces quelques 40 000 abonnés, suivre son incroyable parcours.

 

A photo posted by Andrew Jones (@fitnesswithaj) on

Il est difficile de ne pas être impressionné par la force de vivre d’Andrew. Son combat contre la maladie est remarquable et aujourd’hui, il est même capable de revivre pleinement sa passion pour le sport. Quelle source d'inspiration !

Source:

Dailymail

Commentaires

Également féroce