Une Américaine retrouve l'infirmière qui l'a sauvée après 40 ans

Amanda Scarpinati est une magnifique jeune femme de New York qui adore la vie et est entourée de nombreux amis sur qui elle peut compter. Pourtant, personne ne sait ce qui lui est arrivé, il y a 38 ans, alors qu’elle n’était encore qu’un bébé. Grâce à la chirurgie plastique, personne ne peut le voir. Car son enfance a été une terrible torture et seule une lueur d’espoir a permis à la jeune femme de survivre. Cet espoir, c’est une petite photo. 

Facebook/Amanda Scarpinati

En 1977, Amanda n’a que trois mois lorsque sa tête commence à brûler terriblement. Tout a commencé alors qu’elle était malade. Ses parents l’allongent sur le canapé et placent un humidificateur près d’elle. Or, l’eau de l’humidificateur boue déjà. Les parents quittent la pièce une seconde seulement. Le bébé roule et tombe du canapé, atterrissant dans l’eau bouillante. Amanda est amenée d’urgence au centre médical d’Albany avec de terribles brûlures.

Facebook/AmandaScarpinati

Là, le petit bébé rencontre une personne qui restera à jamais dans son coeur : l’infirmière Susan Berger, qui fait plus que son travail. Elle s’occupe du bébé avec beaucoup de dévouement et d’attention. Elle berce Amanda dans ses bras quand elle pleure et la câline pour la distraire de la douleur. 

Facebook/AmandaScarpinati

Voici les photos. Carl Howard les a prises à l’hôpital après l’opération. Amanda porte un épais bandage autour de sa tête pendant que Susan la calme, en la prenant dans ses bras. Ces photos sont devenues le plus grand trésor d’Amanda. 

Facebook/AmandaScarpinati

Car la petite fille rencontre de nouveaux obstacles après que ses blessures ont guéri. Ses terribles cicatrices la torturent et lui font souffrir le martyre. Chaque jour, elle rentre à la maison en pleurs. Mais à chaque fois, elle regarde les photos et elle se console en voyant l’image de cette infirmière anonyme. “Je regardais l’infirmière sur les photos et je lui parlais, même si je n’avais pas la moindre idée de qui c’était. Ça me confortait de regarder cette femme qui s’était tellement occupée de moi,” raconte Amanda.

Twitter/mandy92777

À l’âge de 18 ans, ses cicatrices ont pratiquement disparu grâce à de nombreuses opérations. Pourtant, Amanda a toujours très envie de connaître cette mystérieuse infirmière. Alors elle commence à la rechercher. Mais en vain. Vingt années passent jusqu'à ce qu’elle finisse par avoir une idée brillante : utiliser les réseaux sociaux pour qu’un miracle se produise. Amanda écrit un message touchant sur Facebook et en 12 heures, 5 000 personnes le voient.

“Update : regardez les commentaires pour plus de précisions…Voici des photos de moi, quand j’étais bébé, à l’époque où j’étais traitée au centre médical d’Albany, (New York) pour des brûlures au 3e degré. Pendant 20 ans, j’ai essayé de savoir qui était l’infirmière qui me tenait mais en vain. Peut-être que maintenant, avec la puissance des réseaux sociaux, quelqu'un la reconnaîtra. C’était en 1977. J’aimerais vraiment connaître son nom et avoir la chance de la rencontrer et de lui parler. S’il vous plaît, partagez cette photo car vous ne savez jamais qui pourra tomber dessus.”

Et le miracle s’est produit. Une ancienne collègue reconnaît Susan et les deux femmes finissent par se rencontrer, 38 ans plus tard, dans le même hôpital. Lorsque Susan entre dans la pièce, Amanda se met immédiatement à pleurer et prend l’infirmière qui l’a sauvée dans les bras. Elle n’arrête pas de lui dire : “Tu existes vraiment!” Avant cette rencontre, elle ne l’avait connue qu’en photo.

YouTube/titanvortex

Susan aussi se souvient de sa petite patiente.”Elle était si courageuse. Je me rappelle la tenir dans mes bras pendant des heures,” raconte-t-elle. “Je me souviens de la façon dont j’essayais de la calmer et elle me faisait confiance. Et c’est tellement exceptionnel pour un si petit bébé après une opération.”

Facebook/AmandaScarpinati

Susan est touchée par la reconnaissance d’Amanda après toutes ses années. “Je suis tellement émue!”, explique-t-elle, les larmes aux yeux. Elle aussi a précieusement gardé les photos pendant près de 40 ans, “pour me rappeler qu’on peut toujours faire la différence. Vous devez vous en souvenir chaque jour pour donner le meilleur de vous-mêmes.

Facebook/AmandaScarpinati

Lorsque les journalistes ont demandé à Amanda si c’était le début d’une longue amitié, elle a répondu : “C’était déjà une longue amitié. C’est juste qu’elle ne le savait pas encore!”.

Commentaires

Également féroce