La mère d'une ado abusée partage son histoire sur Internet

La trentenaire Catherine St. Germain de Loveland dans le Colorado, est dans la fleur de l'âge. Elle vient de se séparer de son mari, le père de sa fille de 15 ans Alyssa, et s'embarque dans une nouvelle relation amoureuse avec un homme nommé Aaron Scott, de qui elle tombe éperdument amoureuse.

Catherine connaît Aaron depuis 20 ans. Ancien combattant de la marine américaine, il est papa de trois enfants (un garçon et deux filles). Pour Catherine être avec Aaron, qui est attentionné, intelligent, charmant, romantique et un père exemplaire s'apparente à un véritable conte de fées. Un renouveau pour elle qui a vécu tant d'années dans un mariage sans amour.

le couple se marie le 18 juin 2014, mais au lieu d'échanger des alliances, les mariés décident de se faire tatouer pour garder ce lien qui les unit à jamais gravé dans leur peau. Ils scellent littéralement leur union par le sang et l'encre. Catherine est persuadée d'avoir enfin trouvé l'amour de sa vie...

Presque un an plus tard en avril 2015, Catherine reçoit un appel de la police. On lui demande de ne pas en parler à Aaron et de se rendre le plus vite possible au poste. L'épouse épanouie n'a aucune idée de ce qui l'attend, mais elle a le sentiment que c'est quelque chose de très grave.

Sur place, le monde de Catherine s'effondre. Sa fille, Alyssa, est là entourée des agents de police et ce qu'elle entend est l'un des pires cauchemars d'une mère : Aaron a sexuellement agressé sa fille. Catherine sent son coeur faire un bond lorsqu'elle entend que l'homme qu'elle aime et a ramené à la maison ait pu faire du mal à son enfant.

Catherine prend tout de suite les choses en main : elle jette Aaron hors de chez elle et porte plainte contre lui. Aaron clame son innocence affirmant que Alyssa ment, or les test ADN le confondent. C'est seulement suite aux preuves qu'il finit par reconnaître son acte et plaide coupable. La condamnation de Aaron a choqué de nombreuses personnes, c'est pour cette raison que Catherine décide de faire une vidéo, qui a été vue plus de 60 millions de fois.

Dans cette vidéo, Catherine raconte son histoire en utilisant des papiers sur lesquels sont écrites toutes les informations et fait apparaitre des photos de Aaron et d'elle quand ils étaient ensemble. Les images et mots sont forts et montrent à quel point gérer toute cette situation a été une véritable torture pour cette maman et surtout pour sa fille. Le 20 janvier 2016, Aaron est condamné à 90 jours de prison et à huit années de liberté conditionnelle pour agression sexuelle.

Pour Catherine et ses proches, la nouvelle est un choc. Comment un tel criminel peut-il être relâché aussi peu de temps après sa condamnation ? Qui plus est, la mère d'Alyssa apprend que l'ex-femme de Aaron (la mère de ses trois enfants) n'a même pas eu vent de sa condamnation. La terreur monte en elle : combien d'agresseurs ou violeurs courent les rues sans que personne ne s'en rende compte ? Combien de mères célibataires ouvrent leur porte à des prédateurs sexuels qui attendent le bon moment pour se jeter sur leurs enfants ?

Si vous souhaitez voir la vidéo devenue virale de Catherine, cliquez sur la flèche ci-dessous :

Le message de Catherine est fort : tout d'abord, il est important de toujours croire ses enfants, car ce sont eux les victimes et ils restent les plus vulnérables. Les enfants sont la chair de notre chair et nous nous devons d'être dignes de confiance. Elle rappelle également aux mères célibataires de vérifier les dossiers d'agresseurs ayant été relâchés. Sa douloureuse expérience montre à quel point il est important de se tenir informé, peu importe la personne que l'on rencontre, qu'on la connaisse ou non depuis plus de 20 ans. Elle termine la vidéo avec ces mots : "Les monstres agissent et ont une apparence tout à fait normale. Ils sont VRAIMENT très doués pour cacher qui ILS SONT RÉELLEMENT. Ce sont les personnes auxquelles on confierait nos enfants CHAQUE JOUR."

Source:

Perfecto Guru

Commentaires

Également féroce