Une femme de 22 ans condamnée à la prison pour avoir battu son petit ami

À 16 ans, Alex Skeel rencontre Jordan dans une école de Bedford, en Angleterre. Très vite, ils sortent ensemble. Jordan est la première petite amie d'Alex, son premier amour. "Au début, tout se passait bien, on était heureux comme tous les jeunes couples", raconte Alex. À l'époque, l'adolescent est loin de s'imaginer que son idylle va se transformer en véritable cauchemar.

Youtube/This Morning

Au bout de deux ans de relation, le comportement de Jordan change. Elle se met à rabaisser et insulter Alex, avec des : "t'es bête", "espèce d'attardé." Elle contrôle même le compte Facebook du garçon et surveille tous ses contacts. À ceci s'ajoutent les manipulations psychologiques et les blagues de mauvais goût qui peu à peu vont miner le garçon.

Un jour, Jordan dit à Alex que sa mère avait appelé pour annoncer que sa grand-mère était morte. Après avoir pleuré pendant deux heures la mort de sa grand-mère, elle finit par lui annoncer que ce n'était qu'une blague et que sa grand-mère était toujours en vie. Malgré ça, le jeune homme accepte d'emménager chez elle lorsqu'elle le lui demande quelques temps après.

Youtube/This Morning

En plus de la torture psychologique qu'elle inflige à Alex, Jordan se met à le brutaliser. "J'ai vécu trois années de terreur psychologique et d'abus physiques", raconte Alex. Les coups avec des objets, des plaies profondes avec une fourchette et des brûlures à l'eau bouillante sont quelques-uns des supplices que la jeune femme inflige à son petit ami.

En plus de la maltraitance physique, Alex a dû rompre le contact avec tous ses proches, car Jordan menaçait sans cesse de le tuer. "Elle disait que c'était normal de se disputer comme ça. Mais ce n'est pas vrai, elle faisait de moi son objet et voulait complètement me transformer", raconte le jeune homme. 

Youtube/This Morning

Les mauvais traitements ne passent pas inaperçus auprès des voisins qui entendent souvent les cris du jeune homme et voient les marques sur son corps. Ils ont d'ailleurs plusieurs fois appelé la police, mais Alex leur déclare à chaque fois qu'il est tombé ou s'est fait mal tout seul.

Un jour, néanmoins, il est gravement blessé à cause d'un coup de couteau et doit se faire opérer à l'hôpital. Le médecin demande alors à Alex s'il est sûr de vouloir rentrer chez lui après l'opération. Ce dernier attend alors que Jordan quitte la chambre pour dire que non. Le médecin dénonce la jeune fille, mais Alex craint tellement sa petite amie qu'il ne souhaite pas porter plainte.

C'est l'année dernière que, à bout des mauvais traitements dont ils sont témoins, les voisins décident d'appeler à nouveau la police et une ambulance après une énième dispute du couple. Les secours trouvent alors le jeune homme grièvement blessé. Ce n'est qu'au moment où un agent de police le menace de le garder au poste jusqu'à ce qu'il avoue la provenance de ses blessures qu'Alex rompt son silence et leur dit tout, absolument tout.

Youtube/This Morningo

Grâce aux témoignages des voisins, Jordan est reconnue coupable. La jeune femme est condamnée à sept ans et demi de prison pour séquestration et violences conjugales. Elle a également une injonction d'éloignement l'interdisant d'approcher son ex-compagnon indéfiniment.

Alex, pour sa part, porte encore aujourd'hui les traces de tous les abus (brûlures, cicatrices, etc.) et ce n'est pas tout : les médecins lui ont découvert des lésions cérébrales et un grave traumatisme. Le jeune homme a décidé de sortir de l'anonymat et de raconter son histoire afin de sensibiliser l'opinion et venir en aide à des personnes se retrouvant dans la même situation. Il fait partie d'une association luttant contre les violences conjugales et souhaite créer un centre pour les hommes battus.

On associe trop souvent les violences conjugales aux femmes battues, mais alors que leur nombre reste encore dramatiquement élevé (1 femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon en France, un chiffre glaçant), il ne faut pas oublier que des hommes sont aussi malheureusement concernés. Les violences conjugales, qu'elles soient commises envers les femmes ou les hommes doivent être sévèrement punies et des moyens et reformes à ce sujet doivent être mis en place. C'est urgent !

Commentaires

Également féroce