Ce qu’a vécu ce jeune homme est terrible. Sa famille nous a contactés afin que nous en parlions. Effroyable!

Le harcèlement scolaire est une réalité grave, qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère. Si les médias couvrent principalement des cas de harcèlement au collège ou au lycée, n’oublions pas que ce phénomène peut se poursuivre après le baccalauréat, à l’université ou dans une école supérieure.

C’est ce qui est arrivé à Adrien Gorget. Sa famille nous a contactés afin que nous lui rendions ici hommage. 

Enfant curieux, puis adolescent studieux et jeune homme sportif et brillant, Adrien avait tout pour réussir.

Après avoir obtenu son baccalauréat scientifique avec mention très bien, il réalise enfin son rêve : intégrer une grande école. Il veut se former à sa passion, les techniques aéronautiques et aérospatiales. 

En 2013, il intègre une prestigieuse formation d’ingénieur. Le jeune homme est confiant en son avenir.

Facebook / Monik Gorget

Mais Adrien est rapidement la cible de harcèlement. Plus que du bizutage, c’est de l’acharnement. Quand sa voiture est vandalisée, Adrien brise la "loi du silence" des grandes écoles et porte plainte.

Facebook / Monik Gorget

Dès lors, il sera de plus en plus isolé à l’école. Les représailles sont terribles. Pour les supporter, Adrien a un défouloir : le vélo. En 5 mois, il parcourt seul pas moins de 4400 kilomètres. 

Le jeune homme est en 3ème année. Sa situation est difficile. Sa famille fait le maximum pour le soutenir. 

Et alors que la date du procès contre l'élève qui a vandalisé sa voiture approche, Adrien craint de plus en plus les représailles qu'il subirait ensuite. Seul, sans trouver du soutien ni parmi ses camarades, ni auprès de la direction de l’école, Adrien a commis l’irréparable. Désespéré, voulant en finir, il s’est donné la mort à seulement 20 ans. 

Sur son mot d’adieu, il désigne clairement l’école comme responsable de son malheur. 

Voici la vidéo hommage bouleversante créée par la famille d'Adrien :

Malheureusement, Adrien est loin d’être un cas isolé. Il est urgent que chacun de nous se renseigne sur le harcèlement, afin de savoir réagir au contact d’une victime, ou si l’on en est témoin.

Parlons du harcèlement scolaire, brisons le tabou, pour permettre aux victimes de sortir du silence et aux bourreaux de se rendre compte de la gravité de leurs actes. Plus les gens seront informés sur ce fléau, moins le harcèlement restera impuni. Vous pouvez également signer cette pétition, afin que les professeurs soient formés pour repérer et faire face au harcèlement scolaire

Commentaires

Également féroce