Un cinglé pirate un babyphone et hurle sur le bébé

Il est minuit.

Le vent souffle à travers les arbres à l’extérieur de la maison de la famille Schreck, à Cincinnati. La lune est haute dans le ciel et minuit approche doucement. Adam et Heather Schreck dorment paisiblement et tout est silencieux, quand soudain…

Réveille-toi, mon bébé ! RÉVEILLE-TOI !

Heather ouvre lentement les yeux. Vient-elle d’entendre une voix ?

Ou bien était-ce juste rêve ?

RÉVEILLE. TOI.”

Ok, c’est bien réel. Elle vient vraiment d’entendre quelque chose. C’est une voix d’homme, mais quand elle se tourne vers son mari, elle se rend compte qu’il dort à poing fermé. 

Confuse et terrifiée, Heather attrape son smartphone et vérifie l’application du babyphone. Les jeunes parents ont installé une caméra dans la chambre de leur petite Emma, qui n’a que dix mois, pour pouvoir garder un oeil sur elle.

Emma est là, dormant comme à son habitude. Mais Heather remarque que la caméra installée dans la chambre, qui a été programmée pour suivre chacun des mouvements de l’enfant, bouge frénétiquement. Elle réveille Adam, qui se précipite dans la chambre d’Emma. Quand il entre, il est stupéfait. “RÉVEILLE TOI, MON BÉBÉ !”, crie à nouveau la voix masculine - mais il n’y a personne dans la chambre. Seulement Emma, maintenant assise et éveillée, et surtout terrorisée.

La caméra se déplace littéralement du bébé à Adam et la voix commence à lui hurler des obscénités. Adam comprend immédiatement ce qu’il se passe : quelqu’un a piraté la caméra et est en train de les espionner ! Il désactive instantanément l’appareil puis appelle la police. Retrouver ce qui devait être le hacker le plus cinglé qu’il puisse exister s’est finalement révélé impossible. Mais, au moins, ils savent qu’ils doivent prendre de bien meilleures précautions !

Selon le fabricant de caméras, ce type de piratage n’est malheureusement pas inhabituel. Tout appareil connecté à internet peut facilement être hacké si la sécurité n’est pas totalement à jour. Les entreprises qui commercialisent ces appareils  doivent constamment revoir leurs mesures de sécurité, mais c’est également aux utilisateurs de se protéger correctement en changeant le mot de passe régulièrement et en téléchargeant immédiatement les nouvelles mises à jour disponibles. Un pirate ingénieux pourrait même utiliser la caméra du bébé pour avoir accès à des informations plus sensibles sur la famille. Heather et Adam l’ont appris à la manière forte !

Nous pouvons au moins, tout comme eux, retirer une véritable leçon de cette histoire et recouvrir nos caméras lorsqu’elles ne sont pas utilisées - ainsi que choisir un mot de passe plus complexe et réaliser les mises à jour sur l’ensemble de nos appareils ! Mais on se pose quand même une question : quel genre de personne n’a rien de mieux à faire que pirater un babyphone et observer un bébé pendant son sommeil ?!

Commentaires

Également féroce